Régime paléo : perte de poids avec le régime paléolithique

Publié le par Jacques C

Le principe du régime paléo, c'est de manger " comme nos ancêtres ", qui ne connaissaient pas les plats industriels, très salés ou très sucrés.

Régime paléo : perte de poids avec le régime paléolithique

Régime paléo, comment ça marche ?

 

Le régime paléo part du principe que notre organisme n'est pas adapté à l'alimentation actuelle. Il faudrait davantage se rapprocher de l'alimentation de nos ancêtres du paléolithique, en augmentant les apports en protéines et en végétaux, en rééquilibrant nos apports en graisse au profit des oméga-3, pour un meilleur rapport oméga-3/oméga-6 (consommés aujourd'hui en excès), et en diminuant les glucides (autrement dit les sucres, surtout ceux à index glycémique élevé), puisque les seules sources à la Préhistoire étaient les fruits et quelques racines et tubercules. Il faut également limiter au maximum (voire supprimer) les céréales, les produits laitiers, les produits transformés et le sel, absents de leur alimenttation.

Régime paléo, on mange quoi ?

 

Les grands principes de base du régime paléo sont les suivants : 

  • Mangez suffisamment de protéines (viandes maigres, œufs, poissons et produits de la mer).
  • Limitez les glucides : pas plus de 30 à 50 g par jour, pour modérer la production d'insuline et brûler les graisses accumulées dans l'organisme. Il suffit en fait de suprimer les glucides raffinés (sucres, desserts, boissons sucrées, pâtes, pain, céréales et féculents).
  • Mangez des fruits et légumes à volonté sans amidon (pas de pomme de terre, ni de légumineuses). Misez sur la variété et les couleurs pour faire le plein d'antioxydants.
  • Choisissez les bonnes sources de lipides : essentiellement des oléagineux (amandes, noix, olives...), ainsi que les huiles végétales qui en sont extraites.

Régime paléo, menu type sur une journée

 

  • Petit déjeuner : 1 thé vert bio ou une tisane (thym, verveine, menthe) ; 2 fruits frais (par exemple, 1 pomme et 1 poire) ; 1 œuf dur ou une tranche de jambon.
  • Déjeuner : 100 g de légumes crus + 200 g de viande ou de poisson + 250 g de légumes cuits ; des fruits frais ou 1 compote sans sucres ajoutés.
  • Goûter : 2 ou 3 fruits secs (abricots, pruneaux) ; 10 noix, noisettes ou amandes.
  • Dîner : 1 soupe ou 1 salade de légumes ; 100 g de viande ou de poisson, ou un œuf +des légumes cuits à volonté ; des fruits frais ou cuits.

Régime paléo, les résultats ?

 

Vous pouvez perdre jusqu'à 1 kg par semaine, essentiellement des graisses, mais pas du muscle grâce à l'apport en protéines. Cependant, la perte de poids ne serait que le premier effet visible de ce régime qui, outre le fait de rétablir l'équilibre acido-basique de l'organisme, permettrait aussi de diminuer les risques cardiovasculaires et de prévenir certaines maladies " de civilisation ", comme le diabète ou l'hypertension.

Régime paléo, les précautions

 

Attention, le régime paléo mise sur beaucoup de protéines, ce qui peut causer des problèmes rénaux notamment. À l'inverse, il apporte peu de produits laitiers et peut entraîner une carence en vitamine D. De même, le faible apport en céréales entraînant un manque de fibres solubles, gare aux problèmes de transit. Il faut toujours demander un avis médical pour accompagner éventuellement ce régime d'une supplémentation.

Sur le long terme, mieux vaut adopter une interprétation moins stricte, en réintroduisant par exemple un peu de céréales (quinoa, riz complet...) et de produits laitiers (plutôt crus et non pasteurisés, comme le beurre, la crème entière, le fromage frais...). Adopter 1 ou 2 repas " classiques " par semaine où l'on s'autorise exceptionnellement les produits interdits aide également à tenir ce régime en le rendant moins monotone.

Publié dans Régime minceur

Commenter cet article