Régime féculent pour maigrir : bienfaits des féculents

Publié le par Jacques C

Pour intégrer les féculents à un régime alimentaire et pouvoir maigrir, on veille à ne pas les surcharger en graisses. Car les apports en graisses dans une alimentation équilibrée sont nombreux et divers : poissons gras, viandes, fruits oléagineux. On limite donc les quantités de matières grasses ajoutées sur les féculents : pas plus d'une cuillère à café d'huile d'olive sur 125 g de lentilles, pas plus d'une noisette de beurre sur une grosse pomme de terre. Et on opte pour les bonnes associations.

 

Régime et féculents

 

Quand on suit un régime hypocalorique (avec réduction des apports caloriques quotidiens), la tentation est grande de faire l'impasse sur les féculents. Faut-il vraiment supprimer les féculents pour perdre du poids ? Pas si sûr.

Privilégier la cuisson à la vapeur : pour les pomme de terre, à accompagner d'une sauce légère au yaourt ou au fromage blanc et d'herbes fraîches.

Assaisonnement aérien pour les pâtes : une sauce tomate maison, des dés de légumes cuits à la vapeur (courgette + basilic).

Riz nature cuit à la vapeur : comme au resto chinois où rien n'est ajouté sur le riz, ni graisses, ni sel. Optez pour une variété naturellement riche en parfums (basmati ou thaï).

Légumineuses associées à des légumes : qui permettent de les rendre moins compactes (pois chiches + épinards ; lentilles + carottes). Le plus : associer les féculents avec des légumes ralentit l'absorption des glucides par l'organisme.

Bienfaits des féculents en période de régime

 

Un régime alimentaire sans glucides complexes, pourvoyeurs d'énergie, est un régime déséquilibré qui entraîne faim et fatigue. Les féculents nous apportent la satiété. En les supprimant, nous éprouvons donc une sensation de faim, responsable de l'échec de nombreux régimes.

En outre, les féculents limitent la fatigue, la tension nerveuse et ont un effet apaisant en participant à la synthèse de la sérotonine. Une carence en féculents oblige l'organisme à puiser dans les muscles pour nourrir le cerveau. Ce qui provoque un affaiblissement généraliste. Les féculents ont donc leur place au menu : privilégiez les aliments complets, plus riches en vitamines, minéraux et fibres.

Le plus : les calories d'origine glucidique sont plus facilement brûlées que celles issues des graisses. Ce qui, au passage, doit inciter à pratiquer davantage d'activité physique : la dépense énergétique entraînant la perte de poids.

Les féculents nous apportent des glucides complexes, une famille de sucres qui fournit le carburant indispensable à notre corps. Grâce à leur énergie durable, qui se diffuse progressivement dans l'organisme, les féculents permettent à nos muscles, à nos organes et à notre cerveau de fonctionner correctement.

Riz pâtes et pains (sous leur forme complète) et légumineuses sont riches en fibres, lesquelles ont pour effet de favoriser le transit intestinal. Grâce à leur pouvoir rassasiant (dû à la présence d'amidon), les féculents permettent de lutter efficacement contre la sensation de faim ; en limitant les envies de grignotages, ils réduisent le risque d'obésité. Ils sont aussi naturellement pauvre en graisse.

Les féculents apportent des vitamines du groupe B, qui exercent plusieurs fonctions dans l'organisme, notamment dans le métabolisme des glucides, et dans la santé de la peau et du système nerveux. Enfin, les féculents fournissent des minéraux (magnésium, potassium, fer) qui contribuent à protéger notre organisme.

Bon à savoir : la proportion de protéines dans notre alimentation augmente au cours d'un régime alimentaire (entre 20 et 25 % au lieu des 10 - 15 % habituels) car la place occupée par les féculents et les matières grasses est moins importante.

Les protéines sont essentielles pour la préservation de la masse musculaire, mais ne doivent pas dépasser un quart de notre alimentation quotidienne.

Maigrir sans régime : alimentation équilibrée pour maigrir

Publié le par Jacques C

Vous avez pris quelques kilos en trop et vous décidez de faire un régime alimentaire ? Ce n'est pas forcément la bonne résolution à suivre pour une première fois. Cela peut vous amener à l'effet " yoyo ", résultat pour certaines personnes, des kilos en trop !

Première question à vous poser : quelle est l'origine de votre surpoids ?

Mangez-vous trop ou mal ? Sautez-vous des repas ? Faite-vous suffisamment de sport ? Êtes-vous dans une période de stress intense ?

 

 

Maigrir sans régime

 

En changeant vos mauvaises habitudes avant d'aller trop loin et en reconsidérant votre assiette, vous mettez toutes les chances de votre côté pour retrouver votre équilibre pondéral, sans reprendre vos kilos perdus.

Doit-on systématiquement se resservir ? Ou empiler saucisson, choucroute et baba au rhum ?

Si vous avez bon appétit, tentez de réduire progressivement vos portions, de ne pas vous resservir... Une astuce, servez-vous dans une assiette plus petite, cela donne l'illusion d'une grosse portion ! Privilégiez le goût et la qualité des produits, plutôt la quantité.

Alimentation équilibrée pour maigrir

 

Rééquilibrer son assiette signifie également adopter une alimentation variée où tous les groupes d'aliments sont représentés. Donc pas d'impasse sur les féculents, le pain, les pâtes, le riz ou les légumes secs car ils contiennent de l'amidon et des fibres qui calment les sensations de faim.

Voici quelques conseils que je tiens à partager pour vous aider à maigrir, perdre des kilos en trop, naturellement et durablement, sans avoir besoin de suivre à la lettre les principes d'un régime frustrant avec des dosages à n'en plus finir.

1Il faut commencer par éliminer toutes sortes de charcuteries, qui apportent du gras, du cholestérol... Ainsi que les boissons sucrées (coca, soda...).

2Pour cuisiner, limitez les matières grasses, l'huile, le beurre... Attention également aux pincées de sel systématiques, qui augmentent la sensation de faim !

3Privilégiez les aliments riches en protéines, les viandes blanches, la viande rouge (le bifteck avec moins de gras) de préférence grillées, les volailles et le poisson qui apportent à l'organisme des acides aminés, indispensables à la fabrication des fibres de bonne qualité.

4Ajoutez-y des composés soufrés (choux) qui participent aussi à la tonicité et a la jeunesse des tissus. Sans oublier les antioxydants (épinards, fruits rouges, pruneaux) qui luttent contre le vieillissement.

5Pour les desserts, limitez les aliments sucrés : gâteaux, bonbons... évitez aussi la crème chantilly.

6Petite info, si vous ne faites pas assez de sport, l'excédent de sucre risque d'être mal métabolisé et peut favoriser ce phénomène de glycation du collagène. Méfiez-vous également des additifs glucidiques présents dans de nombreux plats industriels (mannitol, isomalt...).

7En complément, il est très important d'avoir une activité physique qui vous permet d'accélérer la perte de vos kilos en trop, de garder la forme et la santé.

8Buvez beaucoup d'eau peu minéralisée, pour chasser les toxines et assainir cette cellulite récalcitrante !

 
 

Coupe-faim naturel : fucus, konjac, caroube, spiruline...

Publié le par Jacques C

Si vous voulez vraiment maigrir, il peut également être utile de miser sur les plantes, un vrai coupe-faim naturel. Pour vous aidez à perdre du poids et retrouver la ligne, certaines plantes comme : le fucus, le konjac, la caroube, la spiruline... peuvent vous apportez un réel coup de pouce même si ce ne sont pas des remèdes miracles.

Le principe d'action de ces plantes est simple : elles sont riches en fibres, elles vont gonfler dans l'estomac grâce à l'eau et donc caler durablement en évitant la sensation de faim. Grâce à ces plantes, vous pourrez dire, fini les grignotages !

 

Coupe-faim naturel

 

La spirulinecoupe-faim naturel très riche en protéines et en minéraux, est aussi très utile pour éviter la fatigue en période de régime. Il faut citer également le konjac, une plante originaire d'Asie et n'oublions pas la caroube, une graine cultivée notamment dans le bassin Méditerranéen. Attention, il ne faut pas en abuser.

Comment prendre les coupe-faims

 

La plus part de ces plantes existent sous forme de tisanes (maté, orthosiphon) ou de gélules (spiruline, konjac, guarana). Dans tout les cas, lisez bien les indications de dosage et les précautions indiquées sur la notice et/ou n'hésiter pas à demander conseil à votre pharmacien ou votre médecin.

Toutes ces plantes n'offrent pas une solution miracle pour maigrir. Mais ce sont de vrais coups de pouce à deux conditions : il faut les associer à une alimentation variée et équilibrée (pauvre en graisse) et faire, dans le même temps, des exercices physiques réguliers.

Ventre plat : grossesse, sédentarité, perdre du ventre

Publié le par Jacques C

Comment retrouver un ventre plat ? Avec les grossesses, la sédentarité et la ménopause qui crée des bouleversements hormonaux, votre ventre a tendance à s'enrober. En dehors des considérations esthétiques, vous devez savoir qu'un excès de graisse autour de la taille peut être dangereux pour la santé.

Même avec un indice de masse corporelle normal (IMC), avoir un tour de taille supérieur à 90 cm augmenterait en effet de manière importante les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer.

Pour éviter les problèmes de santé, vous aidez à retrouver un ventre plat et vous sentir mieux dans votre corps, il vous suffira de suivre les conseils qui vous sont donnés.

Ventre plat : grossesse, sédentarité, perdre du ventre

Ventre rond : ménopause, sédentarité, stress...

 

Les raisons sur lesquelles vous aller pouvoir agir pour retrouver un ventre plat sont multiples.

  • Le surpoids évidemment : vous avez dû surement le remarquer, certaines d'entre vous grossissent plus du ventre que d'autres. Un fait encore aggravé par la ménopause, période durant laquelle l'équilibre hormonal se modifie et les kilos s'accumulent autour de la taille.

 

  • La sédentarité et le manque d'exercice : la ceinture abdominale a besoin de tonicité pour maintenir les organes. Alors, si vous ne faites pas de sport, si vous passez la journée devant un ordinateur ou autre... votre ventre risque de prendre un volume disgracieux !

 

  • Le stress : l'anxiété, le surmenage ont deux effets notables sur votre petit ventre. Non seulement il vous poussent à un grignotage vraiment calamiteux pour votre ligne, mais ils perturbent également votre équilibre intestinal.

 

Ventre plat, quelle alimentation ?

 

Pour retrouver un ventre plat, vous aller devoir éviter certains aliments et en privilégier d'autres.

À éviter : de manière très logique les aliments riches en lipides, en glucides, comme les frites, les gâteaux, les charcuteries, les viandes grasses. Mais aussi le pain blanc, les crudités, les boissons gazeuses qui font gonfler.

À privilégier : les légumes et les fruits cuits pour l'apport en fibres, les céréales complètes, les yaourts blancs non sucrés, les volailles, viandes et poissons maigres, les soupes et jus de fruits faits maison (sans sucre ni sel ajoutés). N'oubliez pas non plus de boire d'avantage : de l'eau, mais aussi des tisanes.

Exercices ventre plat

 

Si le stress perturbe votre ventre, vous devez trouver une manière bien à vous d'apporter de la sérénité dans votre vie. Vous pouvez vous tourner vers des méthodes reconnues telles que le yoga ou la sophrologie, mais aussi évacuer vos tensions grâce à une séance de natation ou une longue marche en forêt. L'important, c'est que cela vous face du bien !

Et si vous pratiquiez chez vous la respiration abdominale ? Nous respirons souvent trop vite et mal. Et si vous testiez la respiration abdominale ? Plus profonde, mieux maîtrisée, elle abaissera votre niveau de stress et tonifiera vos abdominaux.

Petit conseil : les premières fois, pratiquez cette respiration en position allongée.

     ► 1. A près vous être confortablement installée, placez une main sur votre ventre et videz bien l'air à l'intérieur de vos poumons.

     ► 2. Inspirez lentement par le nez, bouche fermée, sans bouger le haut du corps, en étant attentive à la sensation de votre ventre qui se gonfle lentement.

     ► 3. Une fois les poumons emplis d'air, retenez l'air quelques petits instants, en restant bien concentrée sur vos sensations.

     ► 4. Ensuite, expirez très doucement, toujours par le nez, en rentrant peu à peu le ventre.

     ► 5. Recommencez l'exercice plusieurs fois, une détente bienfaisante vous envahira...

Petite astuce : vous souffrez de ballonnements liée au stress ? Pensez au charbon végétal, en vente en pharmacies.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>